Les oreilles de Buster
Roman traduit du suédois par Esther Sermage
ISBN: 
978-2-84720-202-1
416 pages - 24 €
format 13x22
Septembre 2011


Prix Lire en poche de littérature traduite 2013
Prix La Passerelle 2013
Prix des lecteurs de l'Armitière 2012
(plus d'informations sur ce prix)
Prix des Pages des libraires 2011 Catégorie "littérature européenne" (plus d'informations sur ce prix)

Eva cultive ses rosiers. À cinquante-six ans, elle a une vie bien réglée qu’elle partage avec Sven. Quelques amies, des enfants, et une vieille dame acariâtre dont elle s’occupe. Le soir, lorsque Sven est couché, Eva se sert un verre de vin et écrit son journal intime. La nuit est propice aux souvenirs, aussi douloureux soient-ils. Peut-être aussi la cruauté est-elle plus douce lorsqu’on l’évoque dans l’atmosphère feutrée d’une maison endormie. Eva fut une petite fille traumatisée par sa mère, personnage fantasque et tyrannique, qui ne l’a jamais aimée. Très tôt, Eva s’était promis de se venger. Et elle l’a fait, avoue-t-elle d’emblée à son journal intime. Un délicieux mélange de candeur et de perversion.

 

 

 
La presse et les libraires en parlent: 

Camilla Läckberg, auteur des aventures d’Erica Falck (Actes Sud) « Une lecture qui vous accompagnera longtemps, très longtemps. Absolument ­fantastique ! »

L'Est-Éclair « Un roman fascinant qui se lit d'une traite. »

Librairie Le Goût des mots (Mortagne-au-Perche) « Ce livre est captivant. Un grand coup de cœur ! »

Blog À lire au pays des merveilles « Un roman comme un jardin secret, un cahier d'enfant pour des mémoires, un texte à la fois intimiste et vif, trois mois d'été, d'écriture, de tourments et de grâce sans miséricorde. »

Le Trégor « Un vrai roman d'une intrigue intime. Il y a de la candeur et de la perversion, c'est torturé et tortueux. »

Site actualitte.com « Avec une harmonie et une grâce délicate, déjà présentes dans son précédent roman (Toujours avec toi), l’auteur pénètre en profondeur dans l’ambiance familiale entre secrets douloureux et relations humaines délicates et complexes, et exprime avec justesse la difficulté d’aimer. »

Livres Hebdo « Les oreilles de Buster fait partie des 20 romans étrangers préférés des libraires français parmi tous ceux de la rentrée littéraire 2011. Source : sondage L+C pour Livres de France et Livres Hebdo. »

Librairie Gwalarn (Lannion) « Un coup de cœur. […] Un vrai roman d'une intrigue intime. II y a de la candeur et de la perversion, c'est torturé et tortueux. »

Librairie La colline-aux-livres (Bergerac) « La relation d'amour-haine entre la mère et sa fille est d'une puissance incroyable, admirablement restituée par le talent de l'auteur. […] Un roman remarquable et passionnant. »

Le courrier d'Aix « Les oreilles de Buster fascine son lecteur. Comme devant une parodie de film d'horreur, impossible d'en détacher les yeux, tant on sait que la scène suivante nous sauvera d'un grand éclat de rire nerveux. »

Le petit bulletin « L'idée de passer quinze jours de vacances chez votre maman en août vous terrifie ? Les Oreilles de Buster devrait vous faire accepter ces deux semaines de congé de bonne grâce. »

Flair magazine « Une fiction émouvante, entre naïveté et perversion, sur la volonté de vaincre les démons du passé. La lecture est captivante, l’émotion constante et les personnages, surtout masculins, présentent une belle force d’âme… À découvrir absolument! »

Initiales, groupement de libraires « Une mystérieuse affaire de famille… Un savoureux mélange de candeur et de perversion ! »

Extrait lu
Écouter un extrait lu par par la Compagnie PropAgande Poetik (http://promo.feppia.org/id-sonore/)
Bibliographie de
Maria Ernestam
  • Patte de velours, œil de lynx Éditions Gaia
  • Le peigne de Cléopâtre Gaia Éditions