Sanderling Gaia Éditions
Roman français
ISBN: 
978-2-84720-329-5
384 pages - 22 €
format 13x22
Août 2013

Prix Thyde Monnier 2013

En voyage d'agrément dans les étendues du grand Nord, Landry s’attarde. Ses collègues paysans sont déjà rentrés et ont repris le rythme des cultures. À part la terre, rien n’attend Landry au pays. Et la terre, qu’attend-elle de lui ? Lorsqu’il rentre au bercail, c'est avec des envies de changement. Mais un nuage de cendres s’épaissit dans le ciel, annonciateur de bouleversements bien plus grands, pour la terre comme pour le paysan. Et pour le sanderling aussi, un oiseau migrateur que Landry guette comme on espère le retour des saisons.

Bande-annonce: 
La presse et les libraires en parlent: 

Paris-Normandie « Simplement somptueux et bouleversant. »

Le Progrès « Une histoire aux accents voyageurs, ancrée dans le monde paysan d'aujourd'hui. »

Dernières nouvelles d’Alsace « Le pari d’être à la fois parfaitement réaliste […] et lyrique est tenu. Un roman écologique sans militantisme d’Anne Delaflotte Mehdevi, dont La relieuse du gué avait déjà été remarqué. »

Le Progrès « Anne Delaflotte Mehdevi emmène le lecteur dans un monde paysan ébranlé par une catastrophe naturelle et ses conséquences. »

Émission À livre ouvert, France Info « Une histoire très dense, très belle. »

Les affiches moniteur « Roman délicat qui mérite I’attention, Sanderling développe des thèmes actuels, dans une langue douce et pleine de poésie. »

Librairie l’Armitière, Yvetot « Roman d’une beauté surprenante autour de la terre et de l’environnement. […] Simplement somptueux et bouleversant. »

Librairie La Colline aux livres à Bergerac « Et si, par une malheureuse succession d’événements catastrophiques, une ère apocalyptique survenait… Comment réagirions-nous ? Si nous ne pouvions plus nous déplacer, communiquer, vivre "normalement", comment organiserions-nous notre nouvelle société ? C’est la question que se pose Anne Delaflotte Mehdevi dans ce nouveau roman. »

Ouest France « Cette auteure a séduit un grand nombre de lecteurs avec ses deux premiers titres. Est-ce dû au fait qu’Anne Delaflotte Mehdevi pratique le piano et le chant lyrique que son style s’apparente à une partition ? Ou bien, ce rythme est-il dû aux battements des ailes du Sanderling, aux soubresauts du volcan Islandais, aux changements inéluctables vécus par le personnage principal, attaché à son monde paysan et attiré par un ailleurs plein de promesses d’inconnus ? »

Notes bibliographiques « Un roman où l’auteur confirme une fine connaissance de la nature et rend hommage à la solidarité rurale face à l’adversité. »

Le Progrès « Anne Delaflotte Mehdevi emmène le lecteur dans un monde paysan ébranlé par une catastrophe naturelle et ses conséquences. »

L’Est-éclair « Un roman attachant évoquant l’évolution du monde paysan et l’arrivée d’une catastrophe naturelle. »

Site livres.blogs.courrierdelouest.fr «  Anne Delaflotte Mehdevi nous précipite dans un univers rural qui craquelle et soulève bien des questions sur l’environnement et l’âme humaine dont elle tente de saisir les ambiguïtés.  »

 


Le mot de l'auteur

« Je voulais raconter une histoire qui se passerait dans le milieu dont je suis issue, le monde paysan, une histoire ancrée dans le monde d’aujourd’hui et je voulais qu’elle commence par un voyage. Je cherchais une destination exotique, un désert, un envers du Perche où se situerait l’exploitation agricole de mon héros. Le Sahel ? Mais j’ai choisi le Groenland, à cause de ce petit oiseau migrateur, le bécasseau sanderling.
Quand Landry se retrouve seul au Groenland, alors que le groupe repart, il initie une sorte d’effet papillon intérieur, au point où la catastrophe naturelle qui s’annonce et qui bouleversera sa vie comme celle de tous ses contemporains, est vécue comme une continuité de son bouleversement intime. C’est en homme changé que le paysan rejoint sa communauté rurale du Perche, talonné par le chaos, comme si le voyage le poursuivait.
Je vois ce roman comme une “traversée”, jalonnée de rendez-vous avec le sanderling et d’autres oiseaux, des repères, mouvants, mais des repères.
Certains liens — “poétiques” ? — se sont tissés entre les paysages, des personnages, de simples objets qui ont traversé mon enfance, mes voyages, une fidélité aux miens par-dessus les générations, les bouleversements du monde paysan et ceux de certains voyages intérieurs, notre peur fascinée de l’avenir, tout cela formant une mosaïque qui devient plus claire, après avoir tant travaillé sur ce roman… si je ferme les yeux.  »

Bibliographie de
Anne Delaflotte Mehdevi
  • Le portefeuille rouge Gaia Éditions
  • Sanderling Gaia Éditions