Où les roses ne meurent jamais
Polar traduit du norvégien par Alex Fouillet
ISBN: 
978-2-84720-871-9
320 pages - 22 €
format 15x24
Septembre 2018


Mette jouait gentiment devant la fenêtre de la cuisine. Soudain, elle ne fut plus là, seul son nounours traînait encore dans le bac à sable. Presque vingt-cinq plus tard, sa mère lance un ultime appel, juste avant la date de prescription pour ce genre de crime. Si crime il y a eu.
Et les cas désespérés sont pour Varg Veum.
Le privé norvégien lutte pour ne pas succomber à la bouteille d’aquavit qui le nargue. Il se lance dans une enquête où raviver les souvenirs de chacun n’est pas une mince affaire.
Dans ce polar de haut vol, Varg Veum revisite les communautés hippies de la fin des années 1970, icônes de partage et d’ouverture d’esprit. Ou de secrets et mensonges ?

> Découvrez un extrait d’Où les roses ne meurent jamais

La presse et les libraires en parlent: 

La presse

Putsch « Staalesen déploie une fois encore son art consommé d’entraîner le lecteur dans le sillage des misérables petites lâchetés quotidiennes. »

Les sites et réseaux sociaux

Voyage dans les lettres nordiques « Un très bon roman, une fois de plus. »

Danactu-résistance « Que du plaisir… »

Bro Blog Black « Veum va devoir recontacter des flics qui ne le portent pas tous dans leur cœur et va soulever quelques pierres sous lesquelles grouillent autant les illusions, les déceptions que les amertumes et les égoïsmes. Désespérant. Sur le fil du rasoir. À pleurer. »

Passion Littéraire « L’histoire […] laisse le lecteur dans le suspense jusqu’à la fin. Qui aurait pu croire à un tel aboutissement ! »

Niele « Une histoire […] bien ficelée, à lire au coin du feu le temps d’un weekend pluvieux et qui donne envie de faire davantage connaissance avec le héros récurrent de Gunnar Staalesen. »

Tempsdelecture « Chez l’auteur norvégien, les erreurs et les coups du sort se paient très cher, personne, ni même le lecteur, ne ressort indemne de ce drame en plusieurs actes. Bouleversant ! »

k-libre « S’appuyant sur un décor réaliste, sur les difficultés du monde actuel, sur les petites gens, et l’angoisse de cette mère qui veut croire que sa fille est encore vivante, […] le récit de Gunnar Staalesen est particulièrement intéressant et constitue une bonne variation autour d’un détective attachant à suivre, témoin du quotidien norvégien. »

Bibliographie de
Gunnar Staalesen
  • Le vent l'emportera - Gaïa Editions
  • Cœurs glacés Gaia Éditions
  • L'enfant qui criait au loup Gaia Éditions
  • Face à face Gaia Éditions