Traduit de l'islandais par Eric Boury
ISBN: 
978-2-84720-815-3
272 pages - 21 €
format 13x22
Février 2018


Il arrive que se produisent des choses qui rassemblent l’humanité tout entière, et chacun se rappelle l’endroit où il se trouvait quand il a appris la nouvelle. Le monde peut devenir si petit qu’il se résume à un seul être humain. À un homme minuscule dans un fjord abandonné d’Islande.
Un homme qui se souvient : comment toute communication avec le monde extérieur fut soudain coupée, comment réagirent le gouvernement, les médias, la population. Comment il réagit lui-même, journaliste politique flirtant avec les sphères du pouvoir, en couple avec María, musicienne d’origine étrangère.
Le pays, obsédé par son passé, croit pouvoir vivre en autarcie, rejette dangereusement tout ce qui n’est pas islandais, et réactive des peurs ancestrales. Faire face à la faim, dans un pays de volcans cerné par les eaux.
Comme un piège qui se referme.

La presse et les libraires en parlent: 

Le Soir « Un premier roman qui a fait choc en Islande. »

Télérama « Magistralement construit, subtil et terrifiant, ce premier roman résonne de toutes les tentations contemporaines du repli sur soi. »

ACMF Le Mag’ « Ce polar islandais [qui] se lit d’une traite tant le lecteur est happé dès les premières pages. »

Librairie Acropole (Nice) « Un premier roman à couper le souffle. »

Librairie Au Fil des mots (Blagnac) « C’est sombre, palpitant, addictif. »

Librairie Les Rebelles ordinaires (La Rochelle) «  Génial roman d’anticipation au pitch apocalyptique. […] Hyper bien écrit et addictif au possible, entre La route de Cormac McCarthy et Dans la forêt de Jean Hegland ! »

Librairie Les bien-aimés (Nantes) « L’île va vous faire changer votre destination de vacances… enfin, va vous faire changer de regard. »

Addict Culture « La lecture de L’île agit comme un passage en chambre noire : nous savons pertinemment ce qui est censé apparaître sur le papier, cependant la surprise ou le choc s’instille au fur et à mesure que l’image se dévoile, éloquente, plus révélatrice encore que la réalité. »

Radio Zinzine « C’est vraiment excellent et très bien traduit par Éric Boury. »

Maricourt-nordique.com « Un très bon et très angoissant premier roman, appelé à prendre place parmi les classiques de la science-fiction. »