L'histrion du Diable
L'histrion du Diable Gaia Éditions
Roman français
ISBN: 
978-2-84720-469-8
528 pages - 22 €
format 13 x 22
Janvier 2015

 

Prix Bruno Durand 2015
Coup de cœur des lecteurs Les Rendez-vous de l’histoire • Blois 2015

Tout le monde croit connaître Arlequin, ce gai baladin, avec sa guitare et ses entrechats. Mais où et quand est-il né ? Personne ne le sait. On pense qu’il est venu du fin fond d’une vallée bergamasque, ou de l’Enfer, ce rejeton du Diable.
Alors, retraçons ses origines, faisons revivre celui qui a créé Arlecchino, suivons-le pas à pas, partageons ses misères et sa gloire. À l’aube du Quattrocento, la peste, la disette et les guerres ravagent l’Italie et la Provence.
Le voici : c’est un saltimbanque, il s’appelle Naselli. Au fil du chemin, il va créer l’habit, dont chaque couleur contient une part de sa propre histoire, puis il créera le masque. Mais par-dessus tout, face à l’injustice du monde, il apprendra à transformer sa colère en rire libérateur.

La presse et les libraires en parlent: 

La Marseillaise «  Michel Maisonneuve nous entraîne dans ce vertige arlequinesque, renouant les fils déliés de cette méditerranée gouailleuse et bravache. […] En brûlant les planches, on fait un beau voyage.  »

Toutes Les Nouvelles de Versailles «  Génial. Michel Maisonneuve nous transporte, dès les premières lignes, dans l’Italie d’Arlequin. Les prénoms et les paysages, décrits avec beaucoup de finesse, sont particulièrement évocateurs. D’emblée, le lecteur est plongé dans cette drôle d’époque, entre les rires et les misères des personnages du roman. […] À dévorer rapidement !  »

Ouest France «  Michel Maisonneuve est un raconteur d’histoires. Ici, il convoque la foule à l’écoute de la Commedia dell’arte.  »

La Provence «  Ample, écrit d’une plume empathique […], le roman brosse également des portraits savoureux et contrastés. […] Un roman citoyen en quelque sorte autant qu’un hymne au théâtre, aux acteurs et à tous ces intermittents d’hier et d’aujourd’hui qu’on prend à tort pour des “intermiteux” ou des “interminables”.  »

Luxemburger Wort «  Une biographie imaginaire en forme de road book, pleine de dialogues truculents, de pitreries et d’humour. […] Défendre, dénoncer, se libérer par les mots et déclencher le rire, une mission de tout temps périlleuse… Que cela ne vous empêche pas, cher lecteur, de plonger dans cette grande mascarade !  »

L’Éveil de Lisieux-Côte «  Un excellent roman… Sur l’importance du rire !  »

Les Affiches – Le Moniteur «  La formidable épopée d’Arlequin dont tout le monde connaît l’existence sans réellement savoir qui il est. […] Avec le récit d’Arlequin c’est toute l’histoire de son temps et les débuts de la Commedia dell’arte que l’auteur dévoile avec un don certain pour la narration.  »

Trends in Riviera «  Un roman plein de poésie et de rythme qui nous entraîne à l’aube du Quattrocento, en Italie, à cette drôle d’époque, toujours à mi-chemin entre rire et misère.  »

L’Est-Éclair «  Un roman original, fresque vivante aux couleurs de l’habit célèbre. […] Le ton est juste, l’écriture alerte et pleine de fantaisie. Comme dans la Commedia dell’Arte.  »

Écho magazine «  Michel Maisonneuve a un style simple, vivant, chargé de peu d’adjectifs, pour nous jeter sur les routes d’un 15e siècle rimant avec découvertes et déboires, rencontres et rebondissements.  »

Ouest France «  Dix livres sont en lice pour le Prix Ouest-France Étonnants voyageurs. Le plus coloré, L’histrion du Diable.  »

Le Courrier de l’ouest « Pas de temps mort, c’est dynamique avec beaucoup de dialogues, rempli de détails qui posent le décor et de mots savoureux, pittoresques. [...] On a l’impression d’assister à un vrai spectacle vivant. »

 

Initiales, groupement de libraires «  Une histoire documentée et captivante d’un sacré saltimbanque : Arlequin entre rire et colère, larmes et irrévérence.  »

Initiales, groupement de libraires «  Une histoire d’Arlequin telle que vous ne l’avez jamais lue ! Partagez sa misère et sa gloire en quelques éclats de rire.  »

Librairie Gwalarn (Lannion), Page des libraires «  Michel Maisonneuve invite à découvrir avec vivacité les origines et l'histoire de ce gai baladin qu'on nomme Arlequin.  » «  C’est au cœur de l’aventure, narrée en quelques nuits, que vous découvrirez avec délectation, tel un conte rabelaisien, l’histoire trépidante de ce fils de mercier qui, en jonglant avec les mots et en tirant la langue aux injustices, créa la troupe Ganassa et la figure universellement connue d’Arlequin.  »

Librairie Labyrinthes (Rambouillet) « Un excellent roman, marquant dans son propos, dans sa forme, et dans la formidable dynamique des personnages et de toute une époque se déployant sous les yeux du lecteur. […] Perfetto ! »

Librairie des Canuts (Lyon) «  L’auteur utilise Rabelais et la Commedia dell'arte pour camper ses personnages en nous rappelant aussi que misère et servitude n’excluent jamais le rire, la chaleur humaine et la liberté de penser.  »

Librairie Le Gang de la clef à molette (Marmande) « Une belle fresque historique formidablement documentée autour de la naissance du personnage d’Arlequin. Quel roman ! »

Librairie La Licorne (Toulouse) « Ce roman est une petite merveille et le talent de narrateur de l’auteur en fait un délice de lecture. À lire donc sans hésitation, pour rire et surtout pour apprendre ! »

Librairie Petites histoires entre amis (Chennevières-sur-Marne), Le Choix des libraires « Roman picaresque, parcourant l’Italie et La Provence, au XIVe siècle, à la suite d’un saltimbanque nommé Naselli, créateur inspiré du personnage d’Arlequin. »

Librairie Petites Histoires entre amis (Chennevières-sur-Marne), Lire «  Roman picaresque, parcourant l’Italie et la Provence, au XIVe siècle, à la suite d’un saltimbanque nommé Naselli, créateur inspiré du personnage d’Arlequin. Au fil du chemin, il va créer l’habit, dont chaque couleur contient une part de sa propre histoire, puis il créera le masque. Mais par-dessus tout, face à l’injustice du monde, apprendra à transformer sa colère en rire libérateur.  »

Librairie Points Communs (Villejuif) «  Michel Maisonneuve est un excellent conteur.  »

 

lavenir.net « Michel Maisonneuve se définit généralement comme un raconteur d’histoires. Ce nouveau récit envoûtant confirme qu’il en est un. »

leslibraires.fr « Dans une langue savoureuse, truculente parfois, émaillée de mots italiens, latins et provençaux, nous suivons ces baladins à travers différentes régions d’Italie et de France. À lire. »

focuslittéature.com « Un personnage qui sait conquérir ses lecteurs ! »

partagelecture.com « Un roman bien documenté, narré en quelques nuits, adouci de poésie et bourré d’aventures, de drôleries mais aussi du suspense, une histoire trépidante ou il est impossible de s’ennuyer. »

Babelio « Une splendeur picaresque ! »

Parallelesmag.com «  Magnifique roman, hymne au théâtre et à l’un de ses plus célèbres représentants : Arlequin. […] Gros, gros coup de cœur. Un auteur à suivre, assurément !  »

Bibliographie de
Michel Maisonneuve
  • L'histrion du Diable Gaia Éditions